Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 00:00

Paru en septembre dernier au Seuil, le gros livre de John Tolan sur saint François d'Assise a fait couler beaucoup d'encre. Sous le titre français Le Saint chez le Sultan, l'auteur s'est penché sur huit siècles d'interprétation des relations entre saint François d'Assise et l'islam.
Comme on le sait, Chesterton a consacré un beau livre à saint François d'Assise, édité par la librairie Plon avant-guerre, avec une traduction d'Isabelle Rivière, et réédité, avec une nouvelle traduction d'Antoine Barrois, en 1979, chez DMM. Cette édition est toujours disponible.
Aux pages 447 à 449, John Tolan présente, à partir de l'édition DMM, modifiée en partie, la vision de Chesterton de la fameuse rencontre avec le Sultan. On pourra discuter des modifications apportées par l'auteur à la traduction de DMM ainsi que des phrases coupées.
Reste, en revanche, une thèse qui révèle une méconnaissance de Chesterton. Selon John Tolan (p. 448), les propos de Chesterton sur saint François d'Assise montre que GKC préférait une conversion pacifique du Sultan aux Croisades puisque il affirme que cela aurait évité les guerres modernes. Et d'ironiser sur le fait que cette affirmation vient "d'un sujet d'un empire qui avait fait la conquête d'un bon quart de la planète". John Tolan y revient page 449 en écrivant que, dans l'esprit de Chesterton, la conversion au christianisme aurait permi "aux Européens de dominer la Terre Sainte".
John Tolan montre là sa méconnaissance profonde de Chesterton. Car il est connu que Chesterton fut un anti-impérialiste farouche et qu'à ce titre, par exemple, il a dénoncé la guerre britannique contre les Boers lors de la Seconde Guerre anglo-boers. Il n'était pas anti-impérialiste par pacifisme – il n'était pas pacifiste – mais par patriotisme. Il estimait que l'impérialisme détruisait la patrie et le sentiment patriotique.

Rappelons que Chesterton a toujours une grande prédilection pour saint François d'Assise, bien avant sa conversion au catholicisme (1922). Il prendra le prénom de François lors de sa confirmation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article

commentaires