Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 10:00
Le très beau livre que vient de faire paraître Irène Fernandez sous le titre Au commencement était la raison, pour une intelligence de la foi, mérite d’être lu en lui-même. L’auteur, ancienne élève de l’École normale supérieure, agrégée de philosophie, docteur ès lettres et auteur de plusieurs ouvrages, affirme, dans ce livre, qui associe souvenirs et réflexions, l’intelligibilité de la foi chrétienne. Elle met l’accent très justement sur le fait que le christianisme est paradoxalement un culte de la Raison, soulignant ainsi que la foi chrétienne est un acte intellectuel dont l’objet est la vérité.
Spécialiste de C.S. Lewis, et plus généralement habituée du monde anglo-saxon, de Newman à Tolkien, Irène Fernandez connaît très bien Chesterton. La thèse de son livre est d’ailleurs une thèse chestertonienne. Elle le cite d’ailleurs à plusieurs reprises, notamment Le Nommé Jeudi que son père, l’écrivain Ramon Fernandez, lui donna à lire. Elle évoque évidemment L’Homme éternel, Hérétiques ou Orthodoxie qui entrent directement en relation avec son sujet.
Il faut remercier Irène Fernandez de mettre en évidence un aspect trop méconnu en France du rôle de Chesterton comme défenseur de la raison. Elle rappelle notamment que dans L’Homme éternel, Chesterton souligne que le christianisme a eu une passion dès l’origine pour la raison. C’est tout le discours de Benoît XVI à Ratisbonne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article

commentaires