Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 00:33
Déjà éditeur de plusieurs ouvrages de Chesterton proposés en « réimpression », les éditions Saint-Rémi proposent aujourd’hui huit livres de notre auteur. Parmi les derniers titres parus, Hérétiques. En fait, ce livre était déjà à son catalogue, mais l’éditeur a ajouté dans la nouvelle édition "un index alphabétique et biographique des auteurs anglais cités".
Cette édition est une reprise par des moyens numériques de l’édition Plon, parue en 1930 (et non 1920 comme l’indique la couverture du livre), dans la collection du Roseau d’or (dont le nom précis est « Le Roseau d’or, œuvres et chroniques »). Dirigée par Jacques Maritain, la collection paraît aux éditions Plon. Elle se donne pour but de publier chaque année une série de 10 volumes, alternant « les œuvres » (livres complets) et « les chroniques ». Hérétiques est ainsi le 10ème volume de la quatrième série et le quarantième de la collection. Dans son édition originale (couverture ci-dessous), Hérétiques comprend 290 pages. La traduction est assurée par Jenny S. Bradley. Henri Massis, écrivain catholique, alors proche de Jacques Maritain, mais également de Charles Maurras et de l’Action française, signe une longue introduction à ce livre qui paraît en France, contrairement à l’Angleterre, après la traduction française d’Orthodoxie. Nous publierons dans les jours qui viennent cette introduction qui montre bien la perception de Chesterton par un auteur catholique de l'époque.
Dans un court avant-propos, le responsable des éditions Saint-Rémi, André Saugera (dont nous sommes loin de partager plusieurs affirmations), se trompe en affirmant qu’Hérétiques a paru en 1908 en Angleterre et Orthodoxie en 1910, toujours dans le pays natal de G.K.C. En fait, Herétiques (Heretics) a paru en 1905 et Orthodoxie en 1908. Nous fêtons  donc cette année le centenaire de dernier.

Le lien vers les éditions Saint-Rémi

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article

commentaires

beijaflor 07/03/2009 23:18

Effectivement, il y a de quoi ne pas souscrire aux affirmations de M. Saugera. Affirmations sans aucune capacité d'argumentation, soit dit en passant. Pauvre Chersterton et quel dommage pour nous de ne pouvoir avoir accès à Hérétiques par un si piètre éditeur...