Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 18:13
Il est impossible d’explorer plus avant Hérétiques de Chesterton. C’est un livre riche, et en quelque sorte, fondateur. Par un hasard cumulé de l’histoire et de l’édition, Orthodoxie – qui répétons-le vient après –, a connu auprès du public français un succès plus important. Or, l’un ou l’autre des deux livres n’est pas meilleur, ou plus important, ou plus nécessaire. Avec le recul du temps, nous pouvons voir qu’ils forment un tout. Hérétiques appelle Orthodoxie comme Orthodoxie nécessite Hérétiques. Dans le petit essai que j’ai consacré à Chesterton (Pour le réenchantement du monde, Ad Solem), j’ai affirmé que ces ouvrages forment « l’histoire d’une âme » de Chesterton, à compléter pour englober tout son itinéraire par L’Homme éternel.

Pour terminer notre visite rapide d’Hérétiques, terminons par une citation consacrée à l’un des grands auteurs que G.K. Chesterton accroche : H.G. Wells (photo ci-dessous).


« Un homme purement moderne a émergé dans les décades les plus modernes, qui apporte dans notre monde la claire simplicité personnelle du vieux monde de la science. Nous avons un homme de génie, qui est un artiste, mais qui fut un savant et semble marqué au coin de cette grande humilité scientifique. Je parle de M. H.G. Wells. Dans son cas, comme dans ceux que j’ai cités plus haut, la première difficulté est de convaincre l’homme ordinaire qu’une telle vertu puisse être attribuée à un tel homme. M. Wells débuta dans la littérature par des visions violentes, visions des dernières affres de notre planète. Se peut-il qu’un homme qui débute par des visions violentes soit humble ? Il continua par des histoires de plus en plus étranges, taillant des bêtes en hommes et tirant des anges comme des oiseaux. L’homme qui tire les anges et taille les bêtes peut-il être humble ? Depuis lors, il a fait quelque chose de plus hardi qu’aucun de ces sacrilèges, il a prophétisé l’avenir politique de tous les hommes ; il l’a prophétisé avec une autorité agressive et une éclatante précision de détail. Le prophète de l’avenir humain est-il humble ? Il sera sans doute malaisé, avec l’idée courante qui règne sur les choses comme l’orgueil et l’humilité, de répondre à la question de savoir si l’homme est humble qui accomplit des choses aussi grandes, des choses aussi audacieuses. La seule réponse est celle que je donnais au début de cet essai. C’est l’homme humble qui accomplit les grandes choses, c’est l’homme humble qui accomplit les choses audacieuses. C’est l’homme humble à qui sont accordées les visions sensationnelles et cela pour trois raisons évidentes : premièrement, il tend ses yeux plus que n’importe quel autre homme pour les voir ; deuxièmement, il en est plus étonné et plus exalté quand elles viennent ; troisièmement, il les enregistre plus exactement et plus sincèrement sans les altérer par la platitude et l’amour-propre de sa personnalité journalière. Les aventures sont à ceux à qui elles sont le plus inattendues, c’est-à-dire le plus romanesques. Les aventures sont aux timides ; dans ce sens, les aventures sont à ceux qui ne sont pas aventureux.
Or, cette remarquable humilité mentale de M. Wells est, sans doute, comme il en est de bien des choses vitales et vivaces, difficile à illustrer par des exemples ; mais si l’on me demandait un exemple, je ne serais pas embarrassé par quel exemple commencer. Le trait le plus intéressant de M. Wells est qu’il est le seul parmi ses nombreux et brillants contemporains qui ne se soit pas arrêté de croître. Veillez la nuit, vous l’entendrez grandir. La preuve la plus évidente de cette croissance est un changement graduel d’opinion, mais non pas un simple changement d’opinion. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans La malle des livres de GKC
commenter cet article

commentaires