Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 00:12
Ce vendredi sort en librairie un nouveau livre de G.K. Chesterton sous le titre, L'Assassin modéré, suivi de L'Homme au renard. Il s'agit de deux nouvelles (dont la première a déjà fait l'objet d'une publication à l'Age d'Homme dans le recueil Les Quatre petits saints du crime) absolument délicieuses.
L'éditeur est Gallimard et c'est la collection « Le Cabinet des lettrés » qui accueille ce petit recueil de 144 pages, tiré à 2500 exemplaires. La traduction française est l'œuvre de Lionel Forestier. Comme toujours dans cette collection, l'édition est soignée et agréable.
Comme souvent chez Chesterton, ces deux nouvelles sont l'occasion de glisser quelques allusions à sa pensée sociale et politique. Cet aspect peut échapper au lecteur qui prendra de toute façon plaisir à lire ces deux histoires aussi incroyable l'une que l'autre.
Dans Livre hebdo du 7 novembre dernier (une publication destinée aux libraires et aux bibliothécaires), Jean-Maurice de Montremy écrit :
« Il s'agit de deux brèves histoires criminelles se déroulant dans le meilleur monde : l'une dans l'Égypte sous protectorat britannique, l'autre chez les chasseurs de renards du Wessex. Dans les deux cas, le crime est bien sûr commis par la personne la plus inattendue, qui ne songe d'ailleurs pas même à se cacher, n'éprouvant aucun remord. »

Un regret cependant : plutôt que de republier et de retraduire une nouvelle déjà disponibile, il aurait été intéressant de proposer aux lecteurs des textes encore indisponibles en langue française. Concernant Chesterton, cela ne manque singulièrement pas. Si les éditeurs ne savent pas lesquels choisir, ils peuvent toujours s'adresser ici. Il est dommage que L'Assassin modéré, par exemple, soit sorti du recueil dans lequel il a paru en librairie. On trouvera ce dernier dans sa version française ICI.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article

commentaires

Philippe Maxence 15/11/2008 19:34

Oui, effectivement Pierre Cormary est un excellent connaisseur de Chesterton. Nous avions parlé ici même d'un article dont il est l'auteur (cf là). Rappelons l'adresse de son blogue qui contient plusieurs textes consacrés à Chesterton : c'est ici. [Cette note s'adresse au commentaire précédent]

Guit'z 15/11/2008 17:05

Bonjour Mr. D'ailleurs, je viens à peine de lire votre papier dans le FIg mag - la seule chose que j'y lirai d'ailleurs, tout, dans cette publication - hormis quelques trop rares contributions extérieures, et à l'exeption des chroniques de Zemmour ainsi que des pages de Sévilla, me paraissant inutile depuis l'arrivée du marchand d'avions à la tête de la Socpresse. Quand on songe que ce gougnafier a carrément mis un terme au Fig littéraire. Bref. Tout ça pour vous dire que je vais me procurer votre livre au plus tôt.PS : si vous ne l'avez déjà lu, permettez-moi de vous conseiller l'excellent texte de Pierre cormary sur Chesterton (et tout son blog d'ailleurs).Cordialement,GB

Philippe Maxence 14/11/2008 20:59

Bonsoir, Merci pour votre intérêt pour Chesterton et vos encouragements. Vous avez raison concernant les citations de Chesterton, à mettre sur ce blogue. Nous le ferons de temps en temps et nous le faisons déjà lorsque nous présentons l'un des ouvrages de GKC. Je viens justement de publier un livre, L'Univers de Chesterton, qui n'est qu'un « conséquent recueil d'aphorismes et d'extraits choisis parmi les innombrables fulgurances que comporte cette œuvre ». À savoir plus de 400 entrées et 310 pages où il n'y a que du Chesterton. Je vous rappelle aussi que vous pouvez vous abonner à la Lettre d'information de ce blogue, qui comporte notamment l'envoi d'une lettre réservée aux abonnés, dans laquelle nous essayons de publier des textes de Chesterton. [Cette s'adresse au commentaire précédent]

Guit'z 14/11/2008 14:56

Bonjour, Quelle joie d'avoir découvert votre site, à la suite de l'émission d'Anne brassié sur RC.Uns suggestion : Chesterton est certes un merveilleux essayiste, à la fois prolixe et rigoureux, et son oeuvre perdrait à être découverte au fil d'une anthologie ou d'un recueil. Cependant, dans le cadre de ce blog, en manière d'apéritif, je crois qu'un conséquent recueil d'aphorismes et d'extraits choisis parmi les innombrables fulgurances que comporte cette oeuvre magnifique, serait de nature à précipiter la découverte des romans et des essais de Chesterton.Bien à vous et merci pour cet excellent travail.