Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 00:37



Depuis le mois dernier, l’Association des Amis de Chesterton a été officiellement lancée. Déjà des adhésions nous sont parvenues et nous remercions ceux qui se sont manifestés aussi rapidement. C’est un signe d’encouragement et de confiance auquel nous sommes particulièrement sensibles.

D’autres personnes nous ont fait savoir qu’elles rejoindraient l’association prochainement. Nous les attendons donc avec… impatience. Une association ne peut, en effet, démarrer sérieusement sans que, dans les premières semaines, se manifestent les plus désireux d’y appartenir.

Enfin, d’autres nous ont posés tout simplement la question : « mais pourquoi une association consacrée uniquement à Chesterton ? » La question est légitime, même s’il est difficile d’y répondre en une seule fois. Sans ordre de priorité, voici cinq raisons prises au hasard.

 

1°) Une telle association vise à mieux faire connaître l’œuvre de G.K. Chesterton en France et plus largement dans le monde francophone. Cette œuvre n’a pas encore été intégralement traduite et mérite de l’être à plusieurs égards. L’association travaillera dans ce sens en encourageant la traduction de textes jamais traduits et encore inconnus. La bonne réception par la presse, toutes tendances confondues, des derniers livres de Chesterton traduits en français montre à elle seule le regain d’intérêt pour cet écrivain.

2°) Chesterton a une manière bien singulière d’aborder les choses, exprimant à la fois une philosophie de la joie et de la gratitude, une allégresse de ton tout en auscultant en profondeur les travers du monde et de l’homme modernes. C’est aussi cet état d’esprit que nous voulons diffuser à notre modeste niveau.

3°) Paradoxalement, Chesterton est à la fois peu connu mais souvent cité. C’est un fait positif, même si parfois les citations ne sont pas toujours exactes. Citer Chesterton indique que l’on a été frappé par un aspect, même minime, de son œuvre. Nous voulons donc faire connaître davantage et mieux cette œuvre et celui qui l’a écrite.

4°) Il existe en France plusieurs centaines de personnes intéressées voire passionnées par Chesterton. Il s’agit de créer entre elles un lien, un signe concret d’amitié, d’échanges et de rapports avec ceux qui, très nombreux, à travers le monde s’intéressent à Chesterton. Nos modestes travaux, l’existence de ce blogue, l’existence de l’association elle-même, a déjà suscité à l’étranger, en Angleterre comme aux Etats-Unis, en Italie comme en Espagne, une véritable curiosité à notre endroit.

5°) Notre propre histoire littéraire a été en lien avec Chesterton. De grands écrivains comme Claudel, Valery Larbaud et même André Gide (et beaucoup d’autres) se sont intéressés à l’homme et à l’œuvre. Il y a une histoire française de Chesterton que nous voulons faire connaître et ainsi faire mieux connaître à nos contemporains.

 

Voilà cinq raisons, prises au hasard, sans réflexion particulière, de créer une association Chesterton. Notre secrétaire général a souligné ici les buts officiels de l’association et les conditions d’adhésion. Ils sont à lire et à relire.

Encore une fois, sans vous, lecteurs habituels de ce blogue, elle ne pourra pas correctement se développer. Vous êtes appelés à en être le noyau dur. Nous vous attendons :

 

Association des Amis de Chesterton

Aux bons soins des Éditions de l’Homme Nouveau

10 rue Rosenwald

75015 Paris

 

ou par courrier électronique : amis.de.chesterton@free.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article

commentaires

Blaise 10/08/2009 01:33

Vous citiez Claudel. Lui aussi exprime une "philosophie de la joie et de la gratitude, une allégresse de ton." De ce point de vue ils étaient faits pour s'entendre. Dans la langue française, je ne vois pas quel autre auteur pourrait être comparé à Claudel en matière de joie. Et pourtant il n'évacue pas le tragique de l'existence humaine. Quand j'ai commencé à lire Chesterton je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Claudel, justement à cause de cette joie débordante. A part ça, ils sont probablement de la même génération : on retrouve chez eux une même critique du positivisme. Mais je ne cherche pas à les rapprocher outre mesure.

Les amis de Chesterton 10/08/2009 09:42


Vous avez tout à fait raison sur l'identité de « philosophie » entre Claudel et Chesterton. En fait, j'ai cité le nom de Claudel parce qu'il fut le premier traducteur du chapitre Les paradoxes
du christianisme d'Orthodoxie de Chesterton et que, historiquement, il s'intéressa à cet auteur anglais qui étonnait beaucoup les Français. À son tour, Chesterton voua une grande
admiration à Claudel.