Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 17:58


 

 

Qui l’aurait cru ? Chesterton pourrait être utile pour dénouer un problème de la démocratie suisse. C’est en tous les cas ce que suggère un article du Temps, journal de la Suisse romande et francophone fondé en 1998. Signé Joëlle Kuntz (photo), cet article, Le Détective et le criminel, montre que la méthodologie policière adoptée par Chesterton, notamment à travers son héros de prêtre détective, le fameux father Brown, est exactement celle qu’un jury populaire doit adopter avant de juger une affaire criminelle.

La journaliste, qui s’inspire en fait de la nouvelle Le Meurtre des piliers blancs  écrit : « Les citoyens suisses ne sont pas détectives mais comme jury populaire aux affaires douteuses de l’Etat, ils ont besoin de connaître en détail la nature des méfaits, l’identité des commettants et surtout leur mobile. A ce stade de l’affaire libyenne, ils sont comme le détective de Chesterton: les seuls ignorants de l’histoire, entièrement dans le bleu alors que tous les linkparticipants au drame connaissent chacun au moins un bout de l’histoire. Tenus par de mystérieuses loyautés, ils n’en disent évidemment rien. »

Pour que son discours soit mieux entendu, Joëlle Kuntz précise : « Mais si la méthode de Chesterton était la bonne? Avant de comprendre le crime, son détective essaie de comprendre les hommes. Et que voit-il? Des personnages envahis de passions: l’un veut venger un fils dont le nom aurait été sali par la police genevoise. Il a pour lui la puissance du pouvoir et de l’argent. Deux autres sont en rivalité pour le sauvetage d’intérêts économiques cachés sous une burka mais dont on reconnaît les pieds. Ils se disputent le sauvetage de deux concitoyens appelés «otages» depuis peu, mais dont la libération sauvera leur carrière de conseillers fédéraux à Berne. Ils sont entourés de toutes sortes de conseillers, d’avocats, de médiateurs secrets dont Chesterton observe sans méchanceté mais sans admiration les manigances inefficaces. »

Incroyable Chesterton ! Ici ou là, il se dit que c’est un auteur vieux jeu, perdu dans ses idées réactionnaires, un catholique accroché à sa foi comme à une bouée de sauvetage, un polémiste d’un autre temps, un écrivain d’un sérieux douteux et d’un humour pesant. Et pan, tranquillement, la Suisse nous rappelle que les écrits de Chesterton contiennent bien davantage qu’il n’y paraît et que s’en inspirer pourrait aider à sauver la justice du pays. La France pourrait prendre exemple ? Au fait, vous avez adhéré à l’Association des Amis de Chesterton ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article

commentaires