Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 07:53

 

Chesterton est entré (indirectement) en Classe préparatoire. Cette année ! Le but d’une classe préparatoire consiste souvent à préparer un concours, voire plusieurs. Vu le profil de l’auteur, on s’attendrait à voir son nom surgir dans le programme des classes préparatoires littéraires. Ce serait déjà un (petit) miracle.

Et bien, le miracle a bien eu lieu, mais pas dans la filière littéraire. Le blog de la PTSI-A du Lycée Gustave Eiffel de Brodeaux recommande la lecture d’un texte de Chesterton consacré aux Macbeth et publié dans Le Sel de la vie, que vient d’éditer dans sa collection Revizor les éditions de l’Age d’Homme (voir ICI).

Un des professeurs de cette classe, à l’esprit curieux visiblement, a noté ce texte et en a mis en ligne plusieurs extraits (ICI, et ). Pour quelle raison ? Il l’explique en introduction du premier extrait :

« Vient de paraître un recueil d'essais de G. K. Chesterton (1874-1936) dans la collection Revizor de L'Âge d'Homme. On y trouve un texte intéressant sur une des œuvres à votre programme. »

Pour nourrir et élargir l’esprit de ses élèves, il n’hésite pas à recourir à Chesterton, ce que l’on ne peut que saluer.

Au fait, si vous êtes aussi ignare que moi, peut-être vous demandez-vous ce que signifie PTSI. Il s’agit visiblement, sauf erreur de ma part, des classes de « Physique, Technologie et Sciences de l'Ingénieur », voie qui prépare aux concours des écoles d’ingénieurs.

Signalons que l’auteur de ces postes, Jean-Philippe Qadri, est agrégé de physique et qu’il est passionné par un autre écrivain anglais, proche sur plus d’un point de Chesterton : J.R.R. Tolkien. Il a notamment participé à un ouvrage collectif Tolkien, trente ans après (1973-2003), publié chez Christian Bourgois éditeur, en 2004. Le thème de son intervention fut : « “…un concours avec nous, mon trésor !” : étude du tournoi d’énigmes entre Bilbo et Gollum ».

Jean-Philippe Qadri aime aussi l’illustration et s’y laisse parfois aller comme le montre cet article (ICI). Il lit aussi parfois ce blogue comme je le découvre en cliquant sur le lien contenu dans le premier extrait des Macbeth. On ne peut que le remercier d'avoir mis en ligne ces extraits du texte de Chesterton, initialement paru dans le John O'London's Weekly. Comme pour ses élèves, c'est une belle invitation à lire ce texte et plus largement le recueil dont il est issu. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article

commentaires