Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 08:10

 

Image-1-copie-26.png

Le Manifeste Chap ? Si vous ignorez tout du mouvement Chap, il vous reste à vous procurer le Manifeste que viennent de traduire et de publier les éditions des Équateurs. Comme l’écrivent Les Inrockuptibles, « De quoi le chapisme est-il le nom ? D'un mouvement subversif et anticapitaliste qui prône la révolution par le tweed. Drolatique et politique, il est exposé dans le tordant Manifeste cheap. »

Né en Angleterre dans les années 1990, le mouvement chap – « gars » en anglais, de préférence « vieux » –  entend répondre à la médiocrité moderne et progressiste par le retour au savoir-vivre et à la courtoisie. Le Manifeste Chap entend donc apprendre aux hommes et aux femmes à retrouver le souci de l’élégance et du savoir-vivre.

Quel rapport entre cet anarcho-dandysme et Chesterton ? Dans sa préface à l’édition française, l’éditeur, Olivier Frébourg indique qu’il sert de maître à penser à ce mouvement à côté de George Orwell, Oscar Wilde, Wodehouse, Churchill ou David Niven. Frébourg cite même ce mot de Chesterton, tout à fait chapiste : « La poursuite exclusive de la santé conduit toujours à quelque chose de morbide ».

Mais une fois n’est décidément pas coutume, continuons à citer Les Inrock : « Comme tout mouvement digne de ce nom, le chapisme (de "chap", qui signifie "gars") s'est doté d'un logo - une pipe de bruyère et un rasoir coupe-choux entrelacés à la manière de la faucille et du marteau communistes - et d'efficaces outils de propagande : un magazine (The Chap, que l'on trouve dans les boutiques vintage de Londres) et surtout un manifeste coécrit par Temple et Darkwood, les Marx et Engels du bon goût et du savoir-vivre révolutionnaires, également auteurs d'un Tour du monde en 80 Martini. Exhilarant et décadent à souhait, ce petit livre rouge à l'usage des gentlemen modernes (le rouge étant la couleur préférée des chaps pour leurs cravates) est un concentré d'absurdité et de nonsense so british, écrit dans un style délibérément suranné et accompagné d'illustrations rétro délicieusement décalées. »

Si le mouvement comporte des éléments sympathiques, il n’est pas sûr qu’il soit entièrement chestertonien. Mais à vous d'en décider.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article

commentaires