Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 18:35

Image 8-copie-5

 

 

C’est le conseil en tous les cas de Joël Prieur dans un article de Minute du 24 novembre dernier et sur lequel nous mettons la main. Joël Prieur est un excellent critique littéraire qui s’intéresse aussi bien à la lecture contemporaine qu’à celle d’hier. Il a déjà parlé à plusieurs reprises de Chesterton. Dans ce petit article, il évoque à l’approche de Noël le conte L’Inconvénient d’avoir deux têtes.

 

« Noël approche… Et il est toujours difficile de trouver l’idée cadeau rapidement dégainée et qui ne sera pas de pure forme, mais ajoutera le plaisir aux convenances. Dans ce registre, les éditions Via Romana nous proposent deux ouvrages originaux avec chacun son charme. D’abord un petit conte illustré de Gilbert Keith Chesterton intitulé L’Inconvénient d’avoir deux têtes. Particularité: les illustrations sont de Gilbert Keith en personne, et on les trouve au milieu d’un texte anglais manuscrit, qui doit être lui aussi de la main du dessinateur. Dans une postface érudite, le chestertonien Philippe Maxence énumère les endroits de l’œuvre du romancier anglais dans lesquels il est question de ces « deux têtes » et de leur signification. Contrairement à ce que semblerait prôner le bon sens, il est faux de répéter que « deux têtes valent mieux qu’une »! L’ouvrage est dédié à « Beryl Blanche Delaforce », une petite fille à laquelle le grand écrivain explique qu’il espère que si d’aventure l’offre lui était faite d’avoir un jour deux têtes, elle la déclinerait résolument! Eternelle tentation de la schizophrénie: il vaut mieux la conjurer jeune! »

 

Petite précision : oui, le texte anglais manuscrit est bien de la main de Chesterton. Pour commander ce livre, il suffit de se rendre sur le site des éditions Via Romana. On peut auparavant aller voir ICI pour en savoir plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article

commentaires