Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 15:09

Peut-on trouver, pendant « l’entre-trois-guerres », deux écrivains aussi dissemblables, en apparence (y compris physique), que René Bazin (1853-1932) et G.K.C. (1874-1936) ? Et pourtant, quel beau sujet de dissertation un peu pédante. Voici cependant un point de convergence :

 

images.jpeg

 

« 22 mai 1924 . - Chesterton préside une conférence en Angleterre : esprit rigoureux, logique, lyrique, jaillissant, d’une ironie cinglante, pour la défense du vrai. Je le cite :

« Mon objection, à ceux qui vantent l’idéal païen, est celle-ci : je les accuse d’ignorer les découvertes bien définies de l’homme dans le domaine moral, découvertes aussi précises que celle de la circulation du sang. Nous ne pouvons rétrograder vers un simple idéal de raison et de bonne santé. Je ne sais pas par quel accident mental extraordinaire les écrivains modernes conjoignent l’idée de progrès avec celle de l’indépendance de la pensée. Le progrès est évidemment l’antithèse de cette indépendance. Car, sous un régime d’indépendance de pensée, chaque homme part du commencement de tout, et a des chances de n’arriver que là ou son père parvint. Mais le progrès est une assomption au-dessus de tout le passé.

Les paganistes ignorent le mystère de la charité, le mystère de la chevalerie, le mystère de la foi. Si nous voulons faire revivre et poursuivre l’idéal païen d’une simple et rationnelle harmonie humaine, nous finirons où le paganisme a fini. »

Texte provenant des pages 185-186 de :

René BAZIN : Etapes de ma vie (extraits de ses notes intimes)”, ©1936 Calmann-Lévy éditeurs, 2ème édition, 224 pages.

 

On notera la grande similitude de sa citation avec le dernier paragraphe du chapitre 12 d'Hérétiques (pages 152-153 de l'édition "Climats" 2010). Le thème traité est familier à GKC, qui y revient aussi, il me semble, dans L'Homme éternel.

L.C.

 

Merci et bravo à notre ami L.C. pour avoir découvert ce passage remarqué par l’écrivain français René Bazin. C’est très judicieusement que L.C. note la similitude avec l’extrait mentionné d’Hérétiques. Non seulement l’idée est exactement la même, mais les termes mêmes sont quasiment identiques. Dans le passage noté par René Bazin, Chesterton s’en prend de manière générale aux défenseurs modernes du paganisme alors que dans Hérétiques il vise directement « Lowes Dickinson et son école de réaction au vrai sens du terme ».

Lowes Dickinson était un intellectuel britannique, engagé politiquement, qui fut principalement un historien. Après des études de médecine qu’il termina par exigence personnelle (il n’exerça jamais bien qu’il obtint son doctorat en médecine), sa thèse sur Plotin lui ouvrit les portes de King’s College à Cambridge. D’abord bibliothécaire, il devint professeur d’histoire en 1896. La même année paraissait son livre : The Greek View of Life. Il donna des cours de science politique à l'université de Cambridge et enseigna pendant quinze ans, à la London School of Economics.  

Il devint membre de la société de recherches psychiques (Society of Psychical Research) en 1890. Il publia plusieurs livres consacrés à la religion.

Opposé à l’entrée en guerre de la Grande-Bretagne pendant le premier conflit mondial, Lowes Dickinson élabora un projet de « Societé des nations » et défendit ardemment des thèses pacifistes. Il mourut le 3 août 1932.

Lowes Dickinson fut proche du groupe dit de « Bloomsbury » qui réunissait plusieurs intellectuels et écrivains dont Virginia Woolf, E.M. Forster, Lytton Strachey, John Maynard Keynes et Roger Fry.

Un mot sur René Bazin, écrivain catholique français, né à Angers le 26 décembre 1853 et décédé le 20 juillet 1932. Membre de l’Académie française, il illustra les lettres catholiques françaises. Son œuvre décrit la lutte du catholicisme et des valeurs traditionnelles contre la ville, le progrès, l'athéisme et la contagion révolutionnaire, qui le rapproche de Chesterton, même si le style et l’histoire des deux hommes sont évidemment très différents.

On trouvera plus de renseignements sur Réné Bazin ICI et

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Un peu d'histoire
commenter cet article

commentaires