Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 18:57
Image-2-copie-2.png


Le 8 janvier dernier, The Catholic Herald (ici) a rendu un vibrant hommage à l’un des plus grands chestertoniens de la planète : Aidan Mackey. On peut lire sur le site du journal anglais le portrait de cet homme qui n’a cessé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale de se dévouer à la cause de Chesterton, faisant connaître l’homme et l’œuvre, et travaillant également dans le domaine de la politique, en fondant la Distributist Association à Manchester en 1948. Il n’allait d’ailleurs pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’il a fondé également The Chesterton Study Centre dans les années 1970 et qu’il a participé à la fondation de la Chesterton Society.
Image 1-copie-7Mackey a écrit lui-même plusieurs ouvrages sur Chesterton, dont le dernier en date devrait paraître ces jours-ci chez IHS Press : The Last of the Realists: G.K. Chesterton, His Life & His Work, A distributist biography. Mackey en signe l’introduction. Dans le même ordre d’idées, il a publié une petite brochure : G.K. Chesterton: A Prophet for the Twenty-First Century, préfacé par Dale Ahlquist, président de l’American Chesterton Society.
Image-3-copie-8.pngAujourd’hui Mackey est pour le monde chestertonien une mémoire vivante, le lien entre deux époques, celle de Chesterton et la nôtre. Pour la petite histoire, sa femme prétend qu’il l’a épousée parce qu’elle possédait un ouvrage de Chesterton qu’il n’avait pas (alors). Il ne dément pas complétement…

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article

commentaires