Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 13:13

 

Image 2-copie-1 

 

Nous avons déjà eu l’occasion de le dire à plusieurs reprises : un magazine entièrement consacré à G.K. Chesterton, cela existe… aux États-Unis, avec l’excellent Gilbert Magazine.

Le dernier numéro vient de paraître. Il accorde une grande place à la « Chesterton Academy ». Il s’agit d’un lycée créé en 2008 par des parents avec l’aide de la puissante et admirable American Chesterton Society. Située à St. Louis Park dans le Minnesota, aux États-Unis, cette école accueille aujourd’hui une soixantaine d’élèves qui étudient selon un programme qui s’appuie sur une formation classique, laquelle implique notamment la découverte des grands auteurs, et sur une vision chrétienne de l’existence. La Chesterton Academy propose donc une formation qui intègre à chaque niveau le regard de la foi ou, pour le dire autrement, dans chaque classe, foi et raison se rencontrent. À côté des matières traditionnelles (anglais, mathématiques, littérature, langues, etc.), les élèves participent à des activités artistiques (peinture, théâtre, etc.) et reçoivent également une formation pour défendre leur foi et la vision catholique du monde contre la culture du mort, telle qu’elle a été définie par le Pape Jean-Paul II.

 

Image-3-copie-2.png


Et Chesterton, dans tout cela ? Son nom a été donné à l’école, non seulement en raison des liens des fondateurs avec l’American Chesterton Society, mais aussi parce que Chesterton represente un idéal de penseur complet et de combattant culturel dans le monde moderne.

On le voit, le dernier numéro de Gilbert Magazine est centré sur l’actualité et ce d’autant plus que Richard Aleman, président de la Society for Distributism, signe un éditorial vigoureux montrant la nécessité de s’inspirer des principes de la pensée sociale et économique de Chesterton et Belloc pour répondre à la crise actuelle.

On lira aussi avec intérêt le récit du voyage du président de l’American Chesterton Society, Dale Ahlquist, en Grande-Bretagne avec sa rencontre notamment avec dom Phillip Jebb, moine bénédictin de l’abbaye de Downside et… petit-fils d’Hilaire Belloc. 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article

commentaires