Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 12:12

L’Association des Amis de Chesterton,

le blogue Un Nommé Chesterton

vous souhaitent un saint et joyeux Noël.

 

 

 

 

 

ORNAMENT.jpg

 

 

 

 

« Au beau milieu de ce brouhaha de fables et de doctrines, une nouvelle prodigieuse se fait entendre qui ne leur ressemble en rien. Exceptionnelle et décisive comme la trompette du jugement, elle n’en est pas moins réjouissante. C’est une bonne nouvelle, si bonne même qu’elle paraît incroyable. C’est l’affirmation retentissante que le mystérieux constructeur du monde est venu, en personne, visiter son œuvre, que cet être premier et invisible, sujet de tant de réflexions et de légendes, a marché sur la terre réellement et récemment – au cœur même de l’histoire –, et qu’il est l’Homme Qui Fit le Monde. »

G.K Chesterton


Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 11:05


Ce n’est un secret pour personne, Chesterton a été un grand ami des enfants, leur réservant même des moments rien que pour eux lorsqu’il se mettait derrière son théâtre de marionnettes. Les adultes étaient exclus du spectacle. Dans ce sens, j’aimerais signaler que La Malle aux Mille trésors, « revue catholique destinée aux enfants et à ceux qui leur ressemblent », une déclaration d’intention typiquement chestertonienne, propose une adaptation en saynète d’une histoire du Père Brown.

Cette adaptation en deux actes est signée de la rédactrice en chef de la revue, Julienne Smits, qui connaît très bien l’univers anglo-saxon et notamment le monde enfantin de Chesterton.

Sous le titre de « L’absence de Monsieur Verapier », Julienne Smits a donc adapté la première histoire du recueil intitulé La Sagesse du Père Brown, « L’absence de Mr Glass ». Ce numéro est conçu en fonction de la belle fête de Noël et il est possible de se le procurer au prix de 5€ auprès de :

M.C.F. La Malle aux Mille Trésors

BP 26 – 56220 Malansac

milletresors@orange.fr

Abonnement pour six numéros : 26 €.

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 14:52
Anne Brassié, écrivain et journaliste de talent, nous transmet ce texte d'une de ses amies après sa lecture du Plaidoyer pour une propriété anticapitaliste de Chesterton, à nouveau disponible après la sortie de la deuxième édition, revue et corrigée (A commander ICI). Nous la remercions de nous avoir transmis cette note de lecture que nous mettons à la disposition de tous. Et nous remercions l'auteur pour ce regard de bons sens.

« La traduction en français de « Plaidoyer pour une propriété anticapitaliste » de G.K. Chesterton, nous permet d’entrer dans la confidence d’un texte destiné aux coreligionnaires de l’auteur.
Il écrit en 1926 et pressent une crise majeure qui pourrait remettre en cause la « supériorité » anglaise et l’Empire.
Chesterton prévient  que son pays, l’Angleterre, se fragilise tout les jours en favorisant la concentration de la propriété entre les mains de quelques uns. Il constate que collectivisme et concentration des moyens de production mènent aux mêmes impasses. Son antidote face au fléau de la concentration du capital est la parcellisation de celui-ci. Plus il est parcellisé plus le système est réellement capitaliste et plus il se protège de possibles dérives.
Il démontre que les sociétés stables sont construites sur de profondes fondations agricoles et cite l’exemple des sociétés de type français (Québec, France). Il admire notre humilité, notre conscience, notre capacité à courber le dos pour travailler la terre et par là à pérenniser nos systèmes sociaux/économiques et au-delà, à sauver notre âme.
Chesterton explique que « la vérité  demeure à l’extérieur de la cité » (Pierre Magnard). Il ne dit pas que la ville doit disparaitre  au profit de la campagne mais l’inverse, que la campagne ne doit pas disparaitre au profit de la ville.
En fait, cet ouvrage nous incite, nous Français du XXIe siècle, à retrouver et  à sauver le système ancestral qui fait encore notre force et nous pouvons, avec une oreille attentive, entendre Chesterton nous dire d’outre tombe: 
Vous avez raison, vous Français, de vouloir préservez vos nombreuses communes, votre agriculture, votre artisanat, vos manufactures et votre indépendance. Vous avez raison de rester fidèles aux réalités de ce monde terrestre, de résister aux chants des sirènes.  Car la puissance de l’argent n’existe pas sans sa réalisation. L’argent pour lui-même est de la puissance sans énergie. Une société fondée sur l’argent  et non plus sur le travail serait vouée à perdre son énergie. A l’image de ces personnes privées d’activité physique, professionnelle et victimes du monde « moderne » qui stockent, qui thésaurisent des graisses et qui malgré cette réserve de « puissance » sont sans énergie.                  

Merci à l’auteur pour ce message, cette anticipation venue du passé. Chesterton en revendiquant son identité anglaise et le fait que c’est d’abord le sort de son pays qui le préoccupe, donne une objectivité exceptionnelle et incontestable à ses propos. Et puis, un Anglais qui, avec son système de pensée et toute sa culture anglo-saxonne, analyse les raisons de la supériorité française, voilà en résumé une raison suffisante pour se lancer dans cette lecture passionnante et fort à propos. »
                           
Stéphanie
19/08/2009
Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 17:40


C'est ce qu'affichait (comme on peut le voir sur cette photographie de l'affiche apposée à l'entrée et que nous avons récupérée en fin de soirée) le Collège des Bernardins jeudi 15 octobre alors que la file n'était pas terminée de ceux qui prenaient leur place pour assister à cette soirée mémorable consacrée à Chesterton et aux écrivains catholiques du début du XXème siècle.
Nous présentons toutes nos excuses à ceux qui n'ont pu entrer dans la salle Lexington et qui ont été refoulés à l'entrée. Nous sommes profondément désolés de cet état de fait, dû à l'organisation du Collège des Bernardins et aux consignes de sécurité.
Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 11:10

L’hebdomadaire France Catholique a annoncé la tenue de la Table ronde de ce jeudi 15 octobre en publiant l’intégralité du communiqué de presse. L’éditorialiste du journal, Gérard Leclerc, a annoncé, en direct, sur Radio Notre-Dame sa présence à ce rendez-vous.

Vous pouvez visiter le site de France Catholique : ICI

 

 

Connaissez-vous le BDP3. Il s’agit du Bureau des Doctorants de l'université Paris 3. Le forum de ce Bureau a également annoncé la Table ronde de ce jeudi et nous l’en remercions. Un grand merci à la personne qui a répercuté l'information. À découvrir ICI.

 

 

 


 

 



L’agence de presse indépendante Novopress a également répercuté l’information, en y associant sur son site une belle photographie de G.K. Chesterton. C’est ICI

Le site du diocèse de Paris a également relayé l’information en renvoyant ses lecteurs vers la page du Collège des Bernardins qui accueille sur son site extraordinaire cet événement unique.

À aller voir sur ce lien.

Dans son édition de jeudi 15 octobre, le quotidien Présent a reproduit l’intégralité de l’annonce de la Table ronde de ce soir. Présent, c’est ICI.

 

 

 

 

 


Pendant plusieurs semaines, le Forum catholique a relayé spontanément l'annonce de la Table ronde aux Bernardins de ce jeudi 15 octobre. Une nouvelle, il a mis en avant cette rencontre en relayant l'émission radiophonique de ce matin sur les ondes de Radio Notre-Dame. Un grand merci pour ce soutien constant. On peut retrouver les discussions du Forum catholique ICI.


 

 

 

 

 

 

Un immense merci aussi à Radio Notre-Dame pour avoir reçu Danie Hamiche, secrétaire général de l'Association des Amis de Chesterton ainsi que Brian Sudlow, professeur à l'Université de Reading, grands témoins de ce jeudi 15 octobre. Vous pouvez réécouter cette émission en allant ICI.

 

 

 


Nous vous attendons nombreux à cette soirée de grande qualité. Il est encore temps de venir. Vous pouvez signaler votre venue ou venir directement ce soir. N’hésitez pas à venir dès 19h00 pour que nous puissions commencer à l’heure.


Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter :
Les Amis de Chesterton
aux bons soins des Éditions de L’Homme Nouveau
10, rue Rosenwald, 75015 Paris
Tél. 01 53 68 99 72
amis.de.chesterton@free.fr

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 15:27
Ce jeudi Louis Daufresne reçoit dans les studios de Radio Notre-Dame le Père Ian Boyd, président du Chesterton Institute, le professeur Brian J. Sudlow, intervenant à la Table ronde, et Daniel Hamiche, secrétaire général des Amis de Chesterton.
Soyez nombreux à l'écoute de cette émission du matin avant que nous nous retrouvions le soir au Collège des Bernardins à partir de 19H00.

www.radionotredame.net/
Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 00:16

Le site de la revue Liberté politique, revue de la Fondation de service politique a annoncé la Table ronde qui se tiendra jeudi au Collège des Bernardins : « Le G.K. Chesterton Institute for Faith & Culture (de Seton Hall University – USA) organise une table rondeau Collège des Bernardins le jeudi 15 octobre sur le thème : "A Divine "Entente Cordiale": La renaissance de la littérature catholique en France et en Angleterre au vingtième siècle - G.K. Chesterton, Georges Bernanos, Charles Péguy, Paul Claudel, et Cie. » Pour lire la suite : ICI.

 

 

 

Le blogue de Daniel Hamiche, par ailleurs secrétaire général de l’Association des Amis de Chesterton, a publié un texte bien dans le style de celui qui est la véritable cheville ouvrière française de cette Table ronde, se dépensant sans compter pour la réussite complète de cette rencontre. Vous pourrez l’entendre jeudi, à partir de 7h30, sur les ondes de Radio Notre-Dame, en compagnie du Père Ian Boyd, président du Chesterton Institute et directeur de la Chesterton Review et du professseur Brian J. Sudlow qui interviendra pendant la Table-ronde.

En attendant lisez ce texte délicieux de Daniel Hamiche ICI.

 

 

 

Merci à Patrice de Plunkett d’avoir publié sur son blogue, très lu, le communiqué annonçant la Table ronde. Profitez en pour aller visiter ce blogue. C’est ICI.

 

 

 

Autre blog à a voir et qui a annoncé la table ronde : Petrus angel. N’hésitez pas à lui rendre visite : ICI.

 

 

 

Nous sommes dans la dernière ligne droite. Il n’est pas trop tard pour retenir votre place ou annoncer votre visite. Soit par téléphone, soit par courriel. Nous vous attendons pour cet événement qui est une première en France.

 

 


 

En vous inscrivant, vous facilitez l'organisaiton de cette soirée. Merci de nous envoyer un courriel (amis.de.chesterton@free.fr) ou de nous téléphoner :  01 53 68 99 72.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter :
Les Amis de Chesterton
aux bons soins des Éditions de L’Homme Nouveau
10, rue Rosenwald, 75015 Paris
Tél. 01 53 68 99 72
amis.de.chesterton@free.fr

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 09:29


« A Divine “Entente Cordiale” »

La renaissance de la littérature catholique
en France et en Angleterre au XXe siècle

Cette rencontre se déroulera ce 15 octobre au Collège des Bernardins, salle “Lexington” 20, rue de Poissy, 75005 Paris.
Vous trouverez en cliquant sur ce lien un plan de quartier localisant le Collège des Bernardins.
Pour vous y rendre :
transports en commun : M° Cardinal-Lemoine ou M° Maubert-Mutualité ;
Bus (lignes) : 63, 86, 87, 24, 67, 47, 89
Voitures : Parking Maubert/Collège des Bernardins

Cette soirée commençant à 19 h 30 précises, nous vous suggérons de vous y présenter dès 19 h, pour profiter des “meilleures places”. Le prix du “ticket d’entrée” sera à régler sur place à l’entrée de la salle. Nous vous rappelons les tarifs : normal : 5 € ; réduit : 3 €.

Voici le programme de cette soirée :

19 h 30 : mot d’accueil de Philippe Maxence
19 h 45 : présentation générale par le Père Ian Boyd (en anglais avec version papier française distribuée)
20 h 00 : exposé principal par le professeur Brian Sudlow (en français)
20 h 30 à 21 h 30 : exposés (en français) de Philippe Maxence (Chesterton et la France), de Rémi Soulié (sur Péguy), du professeur Alain Lanavère (sur Bernanos)
21 h 30 : exposé de conclusion par le professeur Dermot Quinn (en anglais avec version papier française distribuée), suivi d’un temps consacré aux questions/réponses
22 h à 22 h 30 : rafraîchissements et rencontre avec les intervenants.

Sébatien Lapaque ayant dû faire face à des obligations impératives ne peut pas être présent comme nous l'avions annoncé. Nous remercions vivement le professeur Alain Lanavère,
professeur de littérature française à la Sorbonne, spécialiste du XVII° siècle français, d'avoir accepté au dernier moment de le remplacer pour parler de Bernanos.

En vous inscrivant, vous facilitez l'organisaiton de cette soirée. Merci de nous envoyer un courriel (amis.de.chesterton@free.fr) ou de nous téléphoner :  01 53 68 99 72.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter :
Les Amis de Chesterton
aux bons soins des Éditions de L’Homme Nouveau
10, rue Rosenwald, 75015 Paris
Tél. 01 53 68 99 72
amis.de.chesterton@free.fr
Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 00:52

Le mensuel La Nef a annoncé la Table ronde du 15 octobre prochain dans son dernier numéro (octobre 2009). On peut notamment y lire :

« Le 15 octobre prochain aura lieu au Collège des Bernardins (20, rue de Poissy, 75005 Paris) un événement inhabituel et pour l’instant unique en France : une table-ronde consacrée à l’écrivain G.K. Chesterton et aux grands auteurs catholiques contemporains qui ont illustré le renouveau catholique en littérature au début du XXe siècle. Cette soirée (19h30 à 21h30) est organisée par le Chesterton Institute, organisation universitaire américaine et par la toute récente Association des Amis de Chesterton. Fondée par Philippe Maxence, qui en assure la présidence, cette jeune association littéraire entend mieux faire connaître Chesterton en France, contribuer à l’édition de livres inédits, à la réédition d’ouvrages épuisés ainsi qu’à aider les recherches de type universitaire consacrées à l’écrivain et à son univers. Elle s’appuie pour l’heure sur un blog (http://chesterton.over-blog.com) et entend éditer pour ses adhérents un bulletin trimestriel et un Cahier annuel. La Table-ronde du 15 octobre est la première manifestation qu’elle organise en collaboration avec le Chesterton Institute. »




Le bimensuel Monde et Vie a donné la parole à Philippe Maxence pour un grand entretien de dernière page présentant le colloque. En voici un extrait :

« Cette première manifestation publique organisée en France autour de Chesterton ne lui sera pas, paradoxe chesternonien oblige, exclusivement consacrée, puisque le thème qui nous réunira le jeudi 15 octobre est plus large: « A Divine “Entente cordiale” : la renaissance de la littérature catholique en France et en Angleterre au XXe siècle ». Autour de Chesterton seront évoquées les figures de Georges Bernanos, de Paul Claudel et de Charles Péguy, ainsi que quelques autres auteurs (notamment G.M. Hopkins ou R.H. Benson). Au demeurant, nous ne sommes que co-organisateurs, le maître d’oeuvre de cette soirée étant le G.K. Chesterton Institute for Faith & Culture, un organisme universitaire américain de recherche, rattaché à la Seton Hall University du New Jersey. C’est cet Institut, présidé par le Père Boyd et qui édite aussi un remarquable cahier semestriel, The Chesterton Review, qui est à l’initiative de cette manifestation. C’est un Institut qui possède des ramifications internationales, au Canada et en Angleterre, mais aussi en… Espagne! Il nous a sollicité pour organiser quelque chose en France – pour la première fois à ma connaissance – et nous avons été heureux de développer avec eux ce projet. »

Aujourd’hui, c’est autours du Figaro Magazine qui sous la plume de Nicolas Ungemuth écrit :

« CHESTERTONIENS DE TOUS LES PAYS... Co-organisée par le Chesterton Institute (USA) et l'Association des amis de Chesterton présidée par Philippe Maxence, une table ronde consacrée au penseur britannique et au renouveau littéraire catholique en France et en Angleterre au début du XXe siècle se déroulera le 15 octobre aux Bernardins, à Paris. »

Oui, rendez-vous dans cinq jours pour les Chestertoniens de tous les pays. Il est encore temps de signaler votre présence. Nous ne le redirons jamais assez : pour la bonne organisation de cette rencontre unique en France, vous nous aiderez grandement en vous inscrivant, soit au 01 53 68 99 72 (heures de bureau) soit par courrier électronique : amis.de.chesterton@free.fr

Tarif: 5€ (plein tarif), 3€ (tarif réduit: moins de 26 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux).

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 11:13

C'est possible en allant sur le blog Caelum et Terra. Le son n'est pas parfait, mais on parvient à suivre clairement la discussion. On y entend notamment le Père Ian Boyd nous entretenir de Chesterton et de la Table ronde du 15 octobre. À ce propos, il est toujours temps de s'inscrire…
Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Information
commenter cet article