Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 00:02
Le but de ce blogue est aussi de vous tenir au courant de l'actualité concernant G.K. Chesterton, principalement en France.
Petit rappel : L'Homme Nouveau a consacré trois pages de son numéro 1422 à Chesterton, avec notamment la publication d'un inédit en langue française consacré à Paul Claudel. L'Homme Nouveau : ICI
Le dernier numéro de Monde&Vie publie un article d'une page sur le volume Omnibus du Père Brown. Monde&Vie : (mais le site semble avoir un problème).
Le  revue LIRE, disponible en kiosque, publie une longue présentation du volume Omnibus du Père Brown. On peut la trouver sur le site de la revue : LIRE.

D'autres publications sont encore attendues. Nous vous tiendrons, bien sûr, au courant.
Puisque nous avons évoqué le Father Brown voici la reproduction d'un timbre du Nicaragua, édité dans le cadre d'une série sur les grands policiers de la littérature.




Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 14:20
Il suffit d'aller sur ce lien : FIGARO LITTÉRAIRE
Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 00:15
La vie réserve parfois des surprises. C'est ainsi que je viens de découvrir que le groupe de heavy metal britannique Iron Maiden faisait débuter une de ses chansons, Revelations, d'une strophe d'un texte de Chesterton, "O Dieu de la terre et de l'autel". Le reste de la chanson s'inspire, en revanche, Aleister Crowley, écrivain occultiste et considéré comme sataniste.
Revelations est extrait de Piece of Mind, quatrième album d'Iron Maiden, sorti le 28 mai 1983. Le groupe entend ainsi défendre l'idée que l'homme peut se révéler à lui-même. Dans ce sens, que vient faire Chesterton ici ? Il semble que l'un des membres du groupe, voulant montrer l'opposition entre le christianisme et la religion de l'homme, se soit souvenu d'un texte de G.K.C appris à l'école.
Le plus étonnant n'est peut-être pas là, pourtant. Aleister Crowley, que Chesterton connaissait, est la seule personnalité avec laquelle il ait refusé de débattre. L'épisode a eu lieu en 1904 quand dans un article du Daily news du 24 septembre, Chesterton a critiqué le poème de Crowley, The Sword of Song. "M. Crowley, écrivait Chesterton, commence sa poèsie, je crois, avec la ferme intention d'expliquer la beauté de la philosophie bouddhiste; il connaît beaucoup de choses à ce sujet; il le croit. Mais, au fur et à mesure qu'il écrivait une chose est devenue de plus en plus forte dans son âme : la haine vivante du christianisme". À la suite de cet article, Crowley a adressé une lettre courtoise à Chesterton, lui disant qu'il tenait à le rencontrer dans un combat juste autour de cette question. Devant le refus de son contradicteur, il publiera une brochure se réjouissant de ce qu'il a interprété comme la capitulation de Chesterton.

J'indique ici le texte de la chanson d'Iron Maiden à titre informatif.


O God of earth and altar
Bow down and hear our cry
Our earthly rulers falter
Our peolple drift and die
The walls of gold entombe us
The swords of scorn divide
Take not thy thunder from us
But take away our pride
(g. k. chesterton: english hymnal)

Just a babe in a black abyss
No reason for a place like this
The walls are cold and souls cry out in pain
An easy way for the blind to go
A clever path for the fools who know
The secret of the hanged man - the smile on his lips

The light of the blind youll see
The venom that tears my spine
The eyes of the nile are opening - youll see

She came to me with a serpents kiss
As the eye of the sun rose on her lips
Moonlight catches silver tears I cry
So we lay in a black embrace
And the seed is sown in a holy place
And I watched and I waited for the dawn

The light of the blind youll see
The venom that tears my spine
The eyes of the nile are opening - youll see

Bind all of us together
Ablaze of hope and free
No storm or heavy weather
Will rock the boat youll see
The time has come to close your eyes
And still the wind and rain
For the one who will be king
The watcher in the ring
It is you




Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 16:07
Sur le site de la République des lettre, Alberto Manguel vient de faire paraître un article consacré à Jorge Luis Borges. Et, bien sûr, il y a deux mentions sur Chesterton.
Rappelons qu'Alberto Manguel a choisi les textes de Chesterton, rassemblés dans Le Paradoxe ambulant (Actes Sud).
Pour lire ce texte sur Borges :
ici.
Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 10:00
Le très beau livre que vient de faire paraître Irène Fernandez sous le titre Au commencement était la raison, pour une intelligence de la foi, mérite d’être lu en lui-même. L’auteur, ancienne élève de l’École normale supérieure, agrégée de philosophie, docteur ès lettres et auteur de plusieurs ouvrages, affirme, dans ce livre, qui associe souvenirs et réflexions, l’intelligibilité de la foi chrétienne. Elle met l’accent très justement sur le fait que le christianisme est paradoxalement un culte de la Raison, soulignant ainsi que la foi chrétienne est un acte intellectuel dont l’objet est la vérité.
Spécialiste de C.S. Lewis, et plus généralement habituée du monde anglo-saxon, de Newman à Tolkien, Irène Fernandez connaît très bien Chesterton. La thèse de son livre est d’ailleurs une thèse chestertonienne. Elle le cite d’ailleurs à plusieurs reprises, notamment Le Nommé Jeudi que son père, l’écrivain Ramon Fernandez, lui donna à lire. Elle évoque évidemment L’Homme éternel, Hérétiques ou Orthodoxie qui entrent directement en relation avec son sujet.
Il faut remercier Irène Fernandez de mettre en évidence un aspect trop méconnu en France du rôle de Chesterton comme défenseur de la raison. Elle rappelle notamment que dans L’Homme éternel, Chesterton souligne que le christianisme a eu une passion dès l’origine pour la raison. C’est tout le discours de Benoît XVI à Ratisbonne.

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 00:00

Paru en septembre dernier au Seuil, le gros livre de John Tolan sur saint François d'Assise a fait couler beaucoup d'encre. Sous le titre français Le Saint chez le Sultan, l'auteur s'est penché sur huit siècles d'interprétation des relations entre saint François d'Assise et l'islam.
Comme on le sait, Chesterton a consacré un beau livre à saint François d'Assise, édité par la librairie Plon avant-guerre, avec une traduction d'Isabelle Rivière, et réédité, avec une nouvelle traduction d'Antoine Barrois, en 1979, chez DMM. Cette édition est toujours disponible.
Aux pages 447 à 449, John Tolan présente, à partir de l'édition DMM, modifiée en partie, la vision de Chesterton de la fameuse rencontre avec le Sultan. On pourra discuter des modifications apportées par l'auteur à la traduction de DMM ainsi que des phrases coupées.
Reste, en revanche, une thèse qui révèle une méconnaissance de Chesterton. Selon John Tolan (p. 448), les propos de Chesterton sur saint François d'Assise montre que GKC préférait une conversion pacifique du Sultan aux Croisades puisque il affirme que cela aurait évité les guerres modernes. Et d'ironiser sur le fait que cette affirmation vient "d'un sujet d'un empire qui avait fait la conquête d'un bon quart de la planète". John Tolan y revient page 449 en écrivant que, dans l'esprit de Chesterton, la conversion au christianisme aurait permi "aux Européens de dominer la Terre Sainte".
John Tolan montre là sa méconnaissance profonde de Chesterton. Car il est connu que Chesterton fut un anti-impérialiste farouche et qu'à ce titre, par exemple, il a dénoncé la guerre britannique contre les Boers lors de la Seconde Guerre anglo-boers. Il n'était pas anti-impérialiste par pacifisme – il n'était pas pacifiste – mais par patriotisme. Il estimait que l'impérialisme détruisait la patrie et le sentiment patriotique.

Rappelons que Chesterton a toujours une grande prédilection pour saint François d'Assise, bien avant sa conversion au catholicisme (1922). Il prendra le prénom de François lors de sa confirmation.
Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 11:39
L'un des buts de ce blogue est de vous informer des nouveautés concernant Gilbert Keith Chesterton et, plus largement, des auteurs et du courant de pensée qui s'y rattachent. À ce titre, nous proposons une "veille chestertonienne" qui vise, plus largement, à signaler les références qui sont faites de Chesterton dans des publications récentes.
Pour notre première "veille", nous avons relevé la mention de Chesterton dans le dernier livre de Jean-François Mattéi (le philosophe), membre de l'Institut universitaire de France et professeur émérite de philosophie à l'université de Nice-Sophia Antipolis et à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence.
Intitulé Le Regard vide, essai sur l'épuisement de la culture européenne, cet ouvrage pose la question de la supériorité de la culture européenne.
Chesterton y est cité deux fois. D'abord à l'intérieur d'une autre citation puisque Jean-François Mattéi fait mention d'un passage d'Ultimatum de l'écrivain portugais Fernando Pessoa dans lequel ce dernier dénonce les mandarins de son époque (1917) dont Chesterton (p. 29).
Plus loin, Jean-François Mattei appuit sa démonstration sur la célèbre citation de Chesterton sur les "vieilles vertus chrétiennes devenues folles" (P.162). Mais bravo à lui, il ne confond pas idées et vertus. Sur ce sujet, nous renvoyons à l'article publié sur Caelum et terra : ici.

Qui a dit que Chesterton était un écrivain inconnu ?
Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article