Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 00:42
Comme nous l’avions annoncé, les éditions de l’Age d’homme viennent de publier un important ouvrage, recueil de contes de G.K. Chesterton. Titre retenu : La fin de la sagesse et autres contes extravangants. La traduction a été assurée par Gérard Joulié qui signe également la postface de l’ouvrage. Au total, ce ne sont pas moins de trente cinq contes qui sont ici publiés sur 378 pages. L’ouvrage est en vente au prix de 27 euros.
Avant toute chose, il faut saluer cette parution, car elle met à la disposition du public francophone nombre de textes inconnus de notre écrivain. Fait touchant, ces textes ont été écrits sur une période qui s’échelonne entre 1891 et 1936, année de la mort de l’écrivain. C’est-à-dire des textes écrits alors que l’écrivain avait 17 ans et jusqu’à ses 62 ans. Ces textes sont généralement courts (2 à 5 pages), une minorité étant plus long (une dizaine de pages).
On trouve dans ce recueil des contes particulièrement célèbres chez les lecteurs anglo-saxons comme Le Mal du pays à la maison ou La fin de la sagesse, qui donne le titre général à cette édition française. Comme le souligne l’éditeur (derrière l’édition Ignatius press), il s’agit « d’un pot-pourri » de contes chestertoniens. Certains ont déjà été publiés en recueil du vivant de leur auteur, d’autres ont connu la gloire du livre après la mort de celui-ci. Nous reviendrons plus tard en détail sur cet aspect des choses qui ne manquent pas d’intérêt, d’autant que l’éditeur ne donne malheureusement pas d’explications historiques ou littéraires, à part les notes nécessaires pour expliquer tel ou tel point.
Signalons déjà que l’Age d’homme a repris l’ordre de publication du volume XIV de « The Collected Works de G.K. Chesterton » publiés par les éditions catholiques américaines, Ignatius press. Ce volume XIV contient des « Short stories, Fairy Tales, Mystery Stories ». Sur plus de 760 pages, le recueil américain comporte trois parties dont la dernière publie des contes issus du « Journal intime » de Chesterton, dont certains sont de simples fragments.
Les éditions de l’Age d’Homme ont choisi de publier, dans le même ordre, la première partie du volume XIV d’Ignatius press et on peut estimer globalement qu’il a bien fait. Un seul regret, mais toujours le même. Nous nous retrouvons à nouveau avec certains textes traduits ailleurs, ce qui est dommageable alors qu’il reste tellement de textes de Chesterton à traduire. Nous reviendrons aussi plus en détail sur cet aspect des choses.
Avec la parution de ce nouvel opus de Chesterton aux éditions de l’Age d’homme, cet éditeur se retrouve à la tête d’une collection de treize livres chestertoniens mis à la disposition du grand public francophone. On ne peut que se réjouir de cet état de fait et féliciter l’éditeur de cette volonté d’aider à faire connaître ce géant de la littérature, en offrant aux lecteurs de langue française un nombre non négligeable des livres de Chesterton. D’après ce qui se dit, il se pourrait même que La fin de la sagesse ne marque pas la fin de la publication des œuvres de Chesterton à l’Age d’Homme.
Pour terminer cette première présentation, voici le sommaire de cet ouvrage :


Avant-propos

1. Une demi-heure aux enfers
2. La chasse à l’oie
3. Le dressage de la jument noir
4. Le dessin du mardi
5. Le Mal du pays à la maison
6. Un conte extravagant
7. Earthquake Esquire
8. La boutique aux fantômes
9. Un cauchemar
10. Une histoire quelque peu improbable
11. L’Arc long
12. Comment j’ai découvert le Surhomme
13. Le Scrooge moderne
14. Les terres colorées
15. L’épée de bois
16. Le père Brown et l’Affaire Donnington
17. Les arbres de l’orgueil
18. Le jardin de fumée
19. La conversion d’un anarchiste
20. L’Angleterre en 1919
21. La fin de la voie romaine
22. Le cinq d’épées
23. La tour de la trahison
24. Le dragon et le chevalier
25. De la divinité des épiciers
26. Une véritable découverte pour un soi-disant découvreur
27. Le paradis des poissons humains
28. Une histoire de poisson
29. Le meurtre des Piliers blancs
30. Le nouveau Noël
31. Le Professeur et le Cuisinier
32. La fin de la sagesse
33. Le vampire du village
34. Le masque de Midas
35. L’homme qui tua le renard

Postface de Gérard Joulié.


À suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans La malle des livres de GKC
commenter cet article

commentaires