Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 17:54

Les éditions de l’abbaye du Barroux – éditions Sainte-Madeleine – viennent de publier un livre intitulé 50 livres, les classiques de Dom Gérard. Il s’agit d’un choix d’ouvrages présentés par le fondateur de cette abbaye ou par d’autres plumes, connues ou inconnues.

Le titre est un peu surprenant au regard du choix de certains titres mais nous laisserons les critiques apportaient le jugement des hommes de l’art.

Signalons juste que l’on trouve dans ce choix de « classiques » un livre de Chesterton : son essai sur Saint Thomas d’Aquin, que l’auteur présente sous le titre adopté par les éditions DMM : Saint Thomas du Créateur.

Davantage qu’une présentation du livre, et de son fil directeur, l’auteur a choisi de donne quelques extraits pour, écrit-il « prouver nos dires ». Il propose notamment ce bel extrait sur la Renaissance, un des points importants de l’approche chestertonienne de cette période :

« La Renaissance qui ne fut qu’une résurrection de choses mortes issues d’une tradition morte. Le treizième siècle est une Naissance et non une Renaissance, qui ne copie pas ses temples, sur des tombeaux et ne réveille pas les dieux endormis dans l’Hadès. Cette Naissance crée une architecture aussi neuve que nos constructions modernes ; en fait, elle demeure la seule architecture moderne. Elle fut suivie, lors de la Renaissance, par une architecture antique. En ce sens, la Renaissance mérite le nom de Rechute. » 

 

On pourra se demander pourquoi le Saint Thomas d'Aquin de Chesterton a été préféré comme « classique » à Orthodoxie ou L'Homme éternel ? La réponse se trouve peut-être dans le fait que ce choix est plutôt le fruit de coups de cœur.

 

Par ailleurs, nous remercions ceux qui pourraient nous avertir et de leur venue à la Table-Ronde du 14 octobre et de leur souhait de se procurer ce livre et/ou L’Église catholique et la conversion qui sera également disponible ce soir-là (sans aucun engagement d’achat puisqu’il s’agit juste de prévoir des quantités suffisantes) : amis.de.chesterton@free.fr

 

Rendez-vous donc le jeudi 14 octobre 2010 à la Salle des Actes de l’Institut Catholique de Paris, 21 rue d’Assas, 75006 Paris, de 18h00 à 21h00, pour la deuxième Rencontre Chesterton consacrée à l’urgence de la conversion, à travers les itinéraires croisés de Chesterton et Charles Péguy.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis de Chesterton - dans Veille chestertonienne
commenter cet article

commentaires